......::::: :::::......
 
Les fruits de Guadeloupe

    

Situation
Appartements
Photos
Tarifs
Nous Contacter

autour A proximité
Voiture Véhicule
Remerciements Livre d'or
forum Forum

Histoire Jardin Tropical

Fruits Abricot Pays
Fruits Ananas
Fruits Avocat
Fruits Banane
Fruits Cacao
Fruits Cafe
Fruits Canne à sucre
Fruits Carambole
Fruits Cerise Pays
Fruits Chataigne
Fruits Citron
Fruits Corossol
Fruits Figue de barbarie
Fruits Framboise
Fruits Fruit à Pain
Fruits Mangoustan
Fruits Mangue
Fruits Maracuja
Fruits Melon
Fruits Noix de Coco
Fruits Sapotille
Fruits Surelle
Fruits Vanille

deguster Recettes Créoles
deguster Rhum


Grande-Terre Grande Terre
Basse Terre Basse Terre
Basse Terre Traditions

 

Les Espagnols l’introduisent aux Antilles au 16 ème siècle.
La taille de ce palmier au tronc flexible peut atteindre 25 m de haut.
Il se termine par un panache de feuilles émergeant d’un bourgeon, ‘chou coco’ (délicieux en salade), dont la mort entraîne celle du palmier.

Les fleurs jaunes donnent naissance aux noix recouvertes d’une couche fibreuse qu’on enlève à la machette. Ces noix à la coque dure contiennent un liquide sucré (eau de coco) qui se solidifie peu à peu en pulpe blanche.

Durant la guerre, la pulpe permit la fabrication d’huile et de savon aux Antilles. Aujourd’hui, on perce la jeune noix pour boire l’eau puis on déguste l’albumen encore mou appelé ‘crème’. Le ‘coco sec’ râpé sert à la confection de sucre à coco (bonbon), gâteaux coco, tarte, farine coco (poudre sucrée).
Sa confiture, délicieuse, sert de base à d’autres desserts comme les tourments d’amour. Doucelette, punch et sorbet traditionnel se préparent avec le lait extrait de la pulpe.

Document sans titre