......::::: :::::......
 
Les fruits de Guadeloupe

    

Situation
Appartements
Photos
Tarifs
Nous Contacter

autour A proximité
Voiture Véhicule
Remerciements Livre d'or
forum Forum

Histoire Jardin Tropical

Fruits Abricot Pays
Fruits Ananas
Fruits Avocat
Fruits Banane
Fruits Cacao
Fruits Cafe
Fruits Canne à sucre
Fruits Carambole
Fruits Cerise Pays
Fruits Chataigne
Fruits Citron
Fruits Corossol
Fruits Figue de barbarie
Fruits Framboise
Fruits Fruit à Pain
Fruits Mangoustan
Fruits Mangue
Fruits Maracuja
Fruits Melon
Fruits Noix de Coco
Fruits Sapotille
Fruits Surelle
Fruits Vanille

deguster Recettes Créoles
deguster Rhum


Grande-Terre Grande Terre
Basse Terre Basse Terre
Basse Terre Traditions

 

 

Originaire de la région indo-birmane (contreforts de l’Hymalaya), le manguier est cultivé en Inde depuis plus de 4000 ans. L’appellation mangue (Mangifera indica) en français provient du portugais ‘manga’, inspiré lui même de ‘man-kay’ ou ‘man-gay’ en Tamoul. Le manguier est introduit sur le Nouveau Monde au grés des échanges maritimes : d’abord au Brésil puis aux Antilles et au Mexique (Barbade en 1742, Mexico en 1778, Jamaïque en 1782).

Cette espèce, riche de plusieurs centaines de variétés, se rencontre maintenant dans presque toutes les zones inter-tropicales. Arbre robuste au dense feuillage, il peut atteindre 30 m de hauteur. Ses feuilles, vert foncé et coriaces, sont simples et lancéolées. Ses fleurs minuscules et hermaphrodites se regroupent au sein de grandes panicules terminales contenant 100 à 3000 fleurs jaune-rouge. Les fruits pèsent de 50 g à plus de 2 kg selon les variétés. La peau du jeune fruit est verte mais se pare d’un mélange de vert, jaune, orangé et même rouge à maturité ! Le fruit mûr a une chair jaune ou orangée, fondante, juteuse et très parfumée. Il contient un noyau aplati et fibreux.

Aux Antilles les mangues offrent des formes, des couleurs et des saveurs très particulières.
En Guadeloupe, vous trouverez :
- la mangue julie ovale, aplatie, de couleur vert pâle et rouge possède une chair sans fibre et d’un goût délicieux.
- la reine Amélie a une peau très fine qui se détache facilement de la chair.
- la mangue Pomme peu fibreuse, joufflue et arrondie se distingue de la mango-bœuf plus grosse et ellipsoïde.
La chair, de ces variétés dites de bouche, se déguste telle quelle.
Pour les variétés fibreuses telles la mango-fil (ovale et renflée sur un côté) et mangotine, on tapote la mangue sur une surface dure puis on aspire le jus par un petit trou percé au bout du fruit.

Des jus, punch, confitures, tartes et sorbets font le régal des palais. Les mangues encore vertes donnent une touche d’acidité et une consistance plus liée aux blaff, court-bouillon de poisson et colombo. En entrée, fraîche et hachée, la mangue verte s’apprécie avec une vinaigrette.

L art de découper une mangue :

 
Document sans titre


CrawlTrack: open-source crawlers and spiders tracking script- SEO script -script open-source de statistiques des visites des robots