Residence bleu marine | Location Guadeloupe | Plage de Petit Havre
 

Natif des forêts humides équatoriales du nord de l'Amérique du Sud, le cacaoyer s'est répandu jusqu'au Mexique en des temps reculés.

cacaocacao

 

cacaoyer
Probablement introduit aux Antilles par les Amérindiens, sa culture
connaîtra un réel essor en Guadeloupe et Martinique dès la fin du 17
ème siècle et ce jusqu'en 1835 pour l'export.

Ce petit arbre de 5 à 10 m de haut possède des feuilles oblongues
pointues au sommet. Ses fleurs jaunâtres apparaissent en bouquets
accrochés directement au vieux bois. Le fruit, cabosse verdâtre
côtelée, arbore à maturité un beau jaune orangé ou rouge foncé selon la variété. Sous sa peau épaisse et coriace se cachent 20 à 40 graines (fèves) entourées d’un mucilage blanchâtres à la saveur acidulée-sucrée agréable. Cette pulpe se mange crue.cabosse du cacao

 

Aux Petites Antilles, on prépare le bâton de cacao (gwo kako) à partir des fèves fermentées, séchées puis torréfiées. Ce ‘100 % cacao’ s’apprécie râpé puis fondu dans l’eau ou le lait. Il sert aussi à
préparer les punchs et la liqueur de cacao.

 

 

Document sans titre


CrawlTrack: open-source crawlers and spiders tracking script- SEO script -script open-source de statistiques des visites des robots